dimanche 28 février 2010

Le jeu de Sho - version tibétaine du parcheesi?


Hâte-toi lentement à la tibétaine

Ah! Les dimanches pluvieux quand, autour de la table, la famille se réunit pour un jeu de parcheesi,*  ou hâte-toi lentement. Voilà le jeu de plateau le plus commun, le plus habituel du dimanche-après-midi-quand-il-pleut. Mais j'ignorais, jusqu'à aujourd'hui, que ce jeu fut indien. En fait, je vais me coucher moins bête ce soir, j'ai joué des années au parcheesi en prenant comme acquis que le jeu devait certainement être européen, ou même suisse, vu que j'ai rencontré quelques français qui ne le connaissaient pas. cela vient d'ailleurs d'un autre préjugé, celui de croire que l'on a tous joué aux mêmes jeux durant notre enfance. Comme quoi, on a pas fini de se retrouver avec le nez dans ses propres préjugés, sur les sujets les plus inattendus!

Or, il y a deux jours, ma collègue m'invite chez elle pour le dîner (déjeuner chez les français) et à la fin du repas, sort son jeu de SHO tout frais (sous la poussière) rapporté de Lhassa. Un grand coussin rond qui vous laisse les doigts noirs, des coquillages (62 pièces), des fausses pièces de monnaies, deux dés (Sho en tibétain), le bol de caoutchouc pour les lancer et un grand point d'interrogation: comment y joue-t-on?

On trouve les règles sur Internet et là, à ma grande surprise je reconnais à quelques variantes près, le jeu de parcheesi. Les voici donc, telles que trouvées et comprises sur Internet (lien ci-dessous):

Premièrement, il y a trois joueurs au maximum. Il faut répandre les coquillages en collier autour du tapis. Ces coquillages représentes les cases sur lesquelles on fait avancer les pions, ceux-ci étant remplacés ici par les pièces de monnaies.

Le but du jeu est de faire faire le tour de tous les coquillages à chacune de ses 9 pièces de monnaies. Le premier à les avoir toutes sorties a gagné. Pour cela: il faut les faire avancer à coup de dés. Il y a deux dés, on peut donc avancer de 2 à 12 cases. Par exemple, si on fait six, on avance de six coquillages. Attention, le joueur qui roule les dés ne doit pas retirer lui-même le couvercle. C'est le prochain joueur qui doit découvrir les dés. S'il oublie cela, il doit relancer.

Pour commencer: le matin, le premier à commencer est le plus âgé, l'après-midi et le soir, ce doit être le plus jeune. Au premier tour chaque joueur peut entrer deux pièces dans le jeu.Si au premier tour un joueur fait 3, ce la s'appelle SUGU BARRA et il peut commencer en plaçant 3 pièces derrière le 3ème coquillage. Si un joueur fait BARRA (deux 1) en commençant, il peut avancer 3 pièces.
Il y a quelques spécificités: Premièrement On peut faire des piles de pièces: c'est à dire que si une pièce avance sur la même place qu'une autre pièce nous appartenant, elles s'ajoutent et se déplaceront ensemble en une pile.

Ensuite, on ne peut pas rester sur la même place que quelqu'un d'autre. Mais on peut manger, c'est à dire renvoyer à la maison, un autre joueur en prenant sa place. On le TUE. On ne peut tuer que si on a le même nombre de pièces ou plus dans sa pile. Si on tue ou ajoute, on peut relancer les dés.
Les dés sont un peu spéciaux car le 1 est plus gros. Si on a deux 1, c'est barra. Cela veut dire que si on fait barra,  on peut choisir entre toutes ces possibilités:
1. Entrer deux pièces d'un coup derrière le deuxième coquillage.
2. Tuer un adversaire
3. Additionner deux pièces ou piles de pièces
4. Relancer les dés

Si un joueur tue toutes les pièces d'un autre joueur, il doit s'arrêter et ne pas relancer les dés (ici je ne suis pas très au clair avec cette règle). Un joueur dont toutes les pièces ont été tuées peut entrer deux pièces d'un coup au prochain tour. Si par chance il fait 3 et 6, il peut entrer toutes ses pièces dans le jeu, en une seule pile!
Je ne sais pas: si l'on doit faire le bon chiffre pour sortir du jeu. Et je n'ai pas tout compris non plus en ce qui concerne le deuxième et le troisième joueur qui font le même chiffre que le premier, vu que l'anglais est un peu chaotique sur ce chapitre. Libre à vous de compliquer ou faciliter les règles, ou d'en trouver de meilleures (je serais contente de les connaître dans ce cas). On s'est dans tous les cas beaucoup amusé :-)

Voici donc les règles en anglais, publiées sur un site de tourisme au Tibet

*J'adopte ici l'orthographe indienne trouvée sur le net

1 commentaire:

MbuTseTseFly a dit…

Il semblerait qu'en France ce jeu s'appelât les petits chevaux

Related Posts with Thumbnails