mercredi 1 janvier 2014

Ajout à ma collection de petits trésors chinois... le chien


A chaque région ses spécialités artistiques - Foshan est très connue pour sa céramique - domestique (c'est ici que se fabriquent les cuvettes de w.c et lavabos de toute la Chine) et artistique - de petits personnages mis en scène dans des activités quotidiennes et aussi, des statuettes bariolées - une effrayante explosion de couleurs.

Petits problèmes de dentition tout de même
Le bestiaire coloré présente aussi des animaux plus ronds aux yeux exorbités  - et beaucoup de chiens.

Des chiens rigolos, comme celui-ci photographié sur le toit d'une petite cahute de forêt dans le parc à Guicheng - il a l'air gentil, un bon orthodontiste serait le bienvenu, mais sympa. C'est tout juste s'il ne crie pas "maître je t'adore!"

Et puis, nouvel arrivant dans ma collection de petites statuettes pour la cérémonie du thé - ce petit chien avec un coulis de vernis émaillé - comme du sucre glace - qui tire la langue, heureux d'exister. La vendeuse l'a présenté comme un dragon mais je n'ai pas tout compris (chien dragon?)

Dragon en devenir? Il a un début de cornes sur la tête
J'étais en train d'acheter du thé Kuding - un thé très très amer avec un bon goût fumé, que j'ai pratiquement recraché à la première gorgée. Il permet de maigrir... ah! l'amertume de la ligne bien gardée! Finis les pâtisseries et en plus, un thé plus amer que la médecine chinoise (faut avoir essayé le jus de chaussette anti-dépresseur aux racines pour comprendre. La dépression s'arrête au moment où on apprend que le traitement peut enfin prend fin et qu'on aura plus à ingurgiter ce truc.)

Remarquons quand même que ma bouteille a gardé, incrusté dans sa matière, un délicieux goût de fumé qui affine les autres boissons. Peut-être qu'une micro particule de Kuding dans une bouteille peut améliorer les choses.

Mais bon, ne cumulons pas les médecines, déjà que j'ajoute dans mes babaocha quotidiens (thé des huit trésors - il y a plusieurs variétés) du ginseng afin de garder la forme. C'est bon le ginseng. Ca donne un petit goût anisé que j'adore. Avec jujube (date chinoise) pour le sang et la chaleur et pandahai pour la gorge - parfois un petit thé de ce fruit ci-dessous, dont je ne connais absolument pas le nom français (c'est pas comme si je connaissais celui du pandahai) - un traducteur m'a donné un nom latin assez long que j'ai immédiatement oublié et que je ne retrouverai pas sans un chinois pour me rappeler comment s'appelle ce fruit en chinois. C'est léger comme du sagex et ça donne un thé très sucré qui soigne la gorge et rend la voix.


Voilà, je voulais juste présenter le nouveau venu, mais quand on me lance sur le thé et les mystères de la médecine chinoise... tant de choses à découvrir (autant au niveau du vocabulaire que des matières elles-mêmes).

Bonne année 2014! Elle commencera, pour moi, par un beau voyage au Népal. Quelques articles en perspectives... mais avant cela, il y a encore les examens à faire passer... En attendant, ce blog va dormir un petit peu - pendant un mois au moins - à moins qu'une découverte, histoire ou autre ne montre le bout de son nez entretemps (pas de rouspetailles pour le débuts de l'année, je les garde sous la manche pour le mois de mars, quand la crise de la quarantaine me frappera de plein fouet (non pas qu'elle n'ait pas commencé... il y a 5 ans à peu près).

1 commentaire:

pierre.lavazais@wanadoo.fr a dit…

Bonjour,
Je m'inquiète de mon QI mais pas du ridicule.

Comment remplit-on le petit pisseur d'argile et comment l'utilise -t-on?

Related Posts with Thumbnails